Le Cabinet R. DURAND référence immobilière sur les Hauts de Seine
28 mar

Vendre ou acheter un bien immobilier à Asnières-sur-Seine : de belles opportunités en 2018 !

AdobeStock_71464513

Selon la dernière note de conjoncture immobilière des notaires en Île-de-France, en 2017, l’activité immobilière a battu tous les records historiques de ventes annuelles pour la quasi-totalité des marchés franciliens ! L’activité n’a cessé de progresser tout au long de l’année 2017. Cet exceptionnel dynamisme s’accompagne d’une hausse annuelle des prix redevenue forte dans Paris, de l’ordre de 9%, et qui s’est partiellement diffusée en Petite Couronne (environ 5% pour les appartements et 4% pour les maisons), alors que les évolutions sont plus modérées en Grande Couronne.

Cette bonne tenue de l’activité ne doit pas masquer l’effort consenti par les ménages et la difficulté rencontrée pour devenir propriétaire. Pour les appartements, un acquéreur sur deux a payé son bien plus de 5 000 € le m2 en Île-de-France et les cadres ont effectué 39% des achats en 2017, contre 35% en moyenne ces 10 dernières années.
Vous avez un bien immobilier à vendre ou à acheter à Asnières-sur-Seine ? En Grande Couronne, à l’exception des Yvelines, les prix sont restés plutôt stables pour les appartements, alors même que les volumes de ventes connaissaient une très forte progression. Les prix des maisons sont en hausse annuelle de 4,1% en Petite Couronne et de 2,9% en Grande Couronne. La progression du parc de logements en Grande Couronne permet sans doute de conserver un marché assez détendu et une activité en forte progression sans impact notable sur les prix.

Globalement, les perspectives pour 2018 restent encore favorables au marché immobilier. La conjoncture économique est mieux orientée et le marché du travail donne des signes d’amélioration. Les taux de crédit à l’habitat devraient également rester attractifs en 2018, malgré la reprise de l’inflation. On peut craindre néanmoins une érosion de la solvabilité, dont on ne sait pas si elle sera compensée par des augmentations de revenus, et le contexte réglementaire et fiscal un peu moins moteur.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée