Le Cabinet R. DURAND référence immobilière sur les Hauts de Seine
30 Oct

Avec la fin de l’APL accession, des Français obligés de rester en location dans un appartement à Colombes

Vous êtes en location dans un appartement à Colombes ? Vous aimeriez acheter un bien immobilier pour préparer votre retraite ? Qu’en est-il de l’APL accession ? Alors que s’est ouvert le congrès HLM et les discussions sur le budget 2020, un collectif de professionnels de l’immobilier et de représentants des propriétaires s’est allié pour réclamer unanimement le retour de l’APL accession. Un dispositif d’aide jugé par de nombreux professionnels aussi efficace que relativement peu coûteux. En effet, dans un marché immobilier marqué par la hausse des prix et menacé par une remontée des taux – certes, pas à court terme –, le retour de l’APL accession est un véritable enjeu pour les ménages modestes qui ont un projet immobilier à venir à Colombes. Faisons le point.

Rappelez-vous, depuis le 1er février 2018, l’APL accession, dispositif d’aide à l’achat pour les ménages modestes, a disparu, ou quasiment… Elle est depuis limitée à l’achat de logements anciens situés dans certaines zones non tendues et totalement supprimée dans le neuf, avec une abrogation totale programmée en 2020 malgré ses défenseurs… Motif avancé à l’époque par le gouvernement : « l’article porte extinction du bénéfice de l’APL pour les accédants à la propriété, le Gouvernement assignant un objectif équivalent à des instruments de politique publique plus efficients ».

Résultat, 18 mois après la suppression du dispositif, les économies générées par la suppression de l’ALP sont plus faibles qu’attendu, comme en témoigne les chiffres publiés cet été par la Caisse nationale des allocations familiales : « Quant à la suppression des aides au logement concernant l’accession pour les prêts signés à compter du 1er février 2018, son impact est plus limité : 18 millions d’euros en 2018) ». Le gouvernement tablait à la base sur une économie de 50 millions d’euros en 2018 et même 70 millions en 2019 (source : rapport PLF Logement 2019 du 3 octobre 2018).

Sa suppression n’a donc pas eu l’impact budgétaire estimé… Une déception, d’autant qu’au total, l’APL accession ne représentait en 2017 qu’environ 2 % du budget consacré au logement par l’État (900 millions sur 40 milliards d’euros) avec une réelle efficacité.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée