Le Cabinet R. DURAND référence immobilière sur les Hauts de Seine
4 Juil

Depuis le 11 mai, il n’est pas difficile de vendre un bien immobilier à Colombes !

Vous vendez un bien immobilier à Colombes ? S’il s’agit d’une maison, c’est parfait. Si c’est un appartement, espérons qu’il dispose au minimum d’un balcon ! En effet, le confinement a donné des envies d’extérieur aux Français…

Quoi qu’il arrive, soyez rassuré, le marché immobilier repart à vive allure. Certes, les mois de mars à mai représentent généralement 27 % des ventes de l’année et l’effondrement du marché a déjà privé 2020 d’1/6 ème de son activité. Cependant, les prix n’ont reculé en mai que dans 5 % des villes de plus de 100 000 habitants : cela était déjà le cas en avril, alors qu’en mars 8 % des grandes villes étaient concernées, après 12 % en janvier et en février.

Moins de marges, mais pas de baisse des prix
En mai 2020, dans la France entière, la marge de négociation s’est établie à 3,7 %, en moyenne : 3,5 % pour les appartements et 3,9 % pour les maisons. Les marges redescendent vers les niveaux très bas, jamais observés par le passé même durant les périodes de (très) forte activité du marché de l’ancien. Sur le marché des maisons, elles restent à 15 % sous leur moyenne de longue période, et sur le marché des appartements, l’écart se creuse encore à 27 % sous leur moyenne de longue période.

Partout la chute du marché alimente les tensions sur les prix : et pas seulement sur les marchés des grandes agglomérations où la pénurie de biens à acquérir accompagne la pression de la demande depuis plusieurs années, mais aussi sur les territoires ruraux et dans les villes moyennes. Les prix signés progressent toujours et les acheteurs préfèrent renoncer à une négociation des prix affichés pour laquelle ils sont cependant en position de force. D’autant que les vendeurs restant sur le marché préfèrent retirer leurs biens en attendant la reprise du marché plutôt que de réviser leurs ambitions à la baisse. Les marges s’écrasent et la pénurie des biens n’est pas encore synonyme de baisse des prix.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée