Le Cabinet R. DURAND référence immobilière sur les Hauts de Seine
5 Mar

Le point sur ce qui a changé en matière d’octroi de crédit immobilier à Courbevoie cette année !

Les conditions d’octroi de crédits ont été assouplies fin 2020. Le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) recommande désormais un taux d’endettement maximum à 35%, une durée de crédit maximale de 27 ans et un taux de flexibilité à 20% pour les banques au lieu de 15% en 2020. Ces nouveaux seuils se présentent après une année 2020 pendant laquelle le même HCSF avait resserré les conditions d’octroi. Mais la crise sanitaire est venue rebattre les cartes des règles alors fixées pour encourager la reprise économique… Vous avez un projet immobilier à Courbevoie ? Faisons le point sur une décision du HCSF qui pourrait vous permettre d’accéder plus facilement au crédit cette année !

L’accès au crédit élargi et facilité
Fin 2019, le HCSF avait restreint l’accession au crédit par crainte d’un effet bulle. Malgré ces restrictions et la crise sanitaire, le marché du crédit a affiché de belles performances en 2020 porté par les secundo-accédants disposant d’une épargne solide pour prétendre à un nouveau crédit. Les primo-accédants étaient, quant à eux, quasi absents. Éligibles selon les conditions fixées en 2019, ils ne l’étaient plus en 2020. « Ce sera le premier gros effet pour 2021. Les primo-accédants pourront de nouveau accéder au crédit. Attention cependant: même si les CDI ne sont pas une obligation, ils restent toujours très appréciés par les banques. L’apport personnel est également un atout majeur, analyse Damien Freund, Directeur de Privilège Courtage. Et ce retour des primo-accédants est favorisé par un maintien des taux à un niveau historiquement bas. On parvient dans certains cas à obtenir des emprunts sur 25 ans à moins de 1%.»

Évidemment, les banques restent attentives au reste à vivre… L’enjeu demeure toujours de proposer un crédit à la hauteur des capacités du client. Lui proposer un crédit au-delà de ses ressources contribuerait à son insolvabilité. « Le recours au regroupement de crédits peut être une solution pour se dégager des souplesses de trésorerie afin de préparer un futur projet immobilier», ajoute Damien Freund. Malgré un allongement de la durée des crédits et une hausse de son coût final, il permet de réduire les mensualités.

C.V. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée