Le Cabinet R. DURAND référence immobilière sur les Hauts de Seine
30 Juin

Un appartement en location à Colombes vous offre une belle rentabilité locative !

Vous souhaitez investir dans appartement en location à Colombes ? Comment se porte le marché ? Faisons le point avec la dernière note de Conjoncture immobilière francilienne publiée par les Notaires du Grand Paris. Selon, une chose est à retenir : le marché immobilier continue de bien résister malgré les incertitudes économiques !

Le marché immobilier a continué de faire preuve d’une belle résistance dans un contexte de pandémie prolongée et de mesures sanitaires restrictives. Les volumes de ventes de logements anciens progressent de 3% par rapport à la même période l’an dernier, qui comportaient, il est vrai, déjà 15 jours d’un premier confinement très restrictif. Comparée à un 1er trimestre 2019 très dynamique, l’activité ne recule que de 4% et reste surtout supérieure de 12% à un 1er trimestre moyen de ces 10 dernières années, témoignant de la résistance du marché.

Le rôle du logement s’est trouvé renforcé par la crise, répondant à de nouvelles attentes en termes de cadre de vie et à un besoin renforcé de sécurité dans un environnement imprévisible.
L’attrait pour la Petite et la Grande Couronne ainsi que pour la maison est également confirmé et continue de pousser les prix de ces marchés à la hausse. D’après les indicateurs avancés sur les avant-contrats, il faut s’attendre à davantage de modération à partir du printemps, mais sans modification de la tendance haussière des prix.

Paris connaît une nouvelle fois des évolutions plus mitigées avec des volumes de ventes en retrait du 1er trimestre 2019 au 1er trimestre 2021 et des prix qui se consolideraient autour de 10 650 € le m² d’ici juillet, après quelques mois de très légères baisses, inhabituelles pour ce marché.

Pour les prochains mois, les perspectives du marché immobilier pourraient encore rester bien orientées, même si les modalités de la sortie de crise tant sanitaire qu’économique font peser des incertitudes sur le maintien du marché à ce très haut niveau d’activité.

C.V. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée