Le Cabinet R. DURAND référence immobilière sur les Hauts de Seine
3 Août

La crise a-t-elle impacté la location des appartements à La Garenne-Colombes ?

Vous souhaitez louer un appartement ? La crise a-t-elle eu un impact sur la location des appartements à La Garenne-Colombes ? Faisons le point.
Généralement, la crise a changé le comportement immobilier des Français et notamment le parcours locatif. Après le premier confinement, Paris a connu une transformation du marché de la location des biens meublés et en particulier sur les petites surfaces (entre 15 et 30 m²). Entre la mise à l’arrêt des locations touristiques, la chute de la présence des étudiants et des déplacements professionnels, le secteur des petites surfaces meublées s’est retrouvé grandement impacté avec une quasi-disparition de sa clientèle. Effectivement, le délai moyen de mise en location des petites surfaces meublées en Île-de-France est passé de 8 à 25 jours en seulement quelques mois. Une augmentation de plus de 200% !

Les grandes surfaces meublées semblent, quant à elles, impactées « positivement » par la crise sanitaire. Que ce soit en Île-de-France, dans les grandes villes et en province, elles se louent beaucoup rapidement qu’avant. En moyenne, il faut 5 à 6 jours de moins pour trouver un locataire pour des biens de type T3 et plus. Le délai de relocation moyen est en effet passé de 24 à 20 jours, et de 30 à 22 en province où c’est le plus marquant. Ce type de biens, contrairement aux logements « vides », correspond plus à des besoins « urgents » de trouver un logement, en cas de changement professionnel, ou de séparations de couples.

Du côté des grandes surfaces « vides », ces dernières se louent beaucoup plus vite après la crise dans les grandes villes et en province (respectivement, 21 et 22 jours actuellement contre 30 et 26 jours avant la COVID-19). A contrario, le délai de relocation des biens « vides » T3 et plus a augmenté en Île-de-France, passant de 15 à 18 jours de délai en moyenne.

« Cela s’explique directement par le phénomène d’exode urbain et de développement du télétravail. Les Français n’hésitent plus à s’éloigner de leur lieu de travail pour rechercher des espaces plus grands, et plus éloignés des grands centres urbains et en particulier Paris », précise un professionnel.

C.V. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée